2014-02-24

Prédire les résultats fonctionnels d’un implant cochléaire

La surdité peut avoir un effet dévastateur sur la vie d’une personne, causant un retrait des activités sociales et familiales, et menant à un état dépressif ou même à des troubles de lecture et de la parole à long terme. Les implants cochléaires (IC) sont des dispositifs utilisés pour restaurer l’audition de personnes souffrant de surdité profonde. Bien que la majorité des récipiendaires d’un IC démontrent une amélioration significative de leurs habiletés auditives et linguistiques, ces résultats ne sont pas universels. Le but de ce projet est de déterminer les mesures préchirurgicales en matière de vision, de structure cérébrale et d’aptitudes cognitives qui peuvent prédire les résultats fonctionnels d’un implant cochléaire. Nous utiliserons l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) afin d’examiner les constantes dans l’activité du cerveau lors de tâches visuelles ainsi que l’imagerie du tenseur de diffusion (ITD) pour examiner les liens physiques entre les principales aires auditives et visuelles du cerveau.

Chercheurs

:
  • François Champoux, Ph. D., École d’orthophonie et d’audiologie, Université de Montréal
  • Aaron Newman, Ph. D., Départements de psychologie, de psychiatrie, de chirurgie (Unité d’otorhinolaryngologie) et de pédiatrie (Unité de neurologie), Université de Dalhousie
  • Franco Lepore , Ph. D., Département de psychologie, Université de Montréal
  • Tony Leroux, Ph. D., École d'orthophonie et d'audiologie, Université de Montréal, Institut Raymond-Dewar

Publications :


Subventions :

MED-EL Elektromedizinische Geräte Gesellschaft m.b.H
Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange