2013-10-15

La perception auditive-visuelle du langage parlé et son effet sur la mémoire de travail chez les personnes ayant une déficience auditive

Dans notre étude précédente, nous avons montré que les adultes jeunes ou âgés et bénéficiant d’une audition normale, mémorisent mieux le contenu verbal lorsque celui-ci est présenté dans un mode à la fois auditif et visuel (c.-à-d. lorsqu’ils peuvent entendre et voir la personne qui parle), par opposition au mode strictement auditif (c.-à-d. quand ils peuvent entendre seulement la personne qui parle) ou au mode strictement visuel (c.-à-d. quand ils peuvent voir seulement la personne qui parle). L’examen de l’activité cérébrale de ces personnes durant la tâche de mémorisation a révélé que le processus auditif est plus efficace quand le contexte est à la fois auditif et visuel. Le présent projet de recherche vise à étudier cet effet chez les personnes âgées ayant une perte d’audition. Le processus auditif étant plus ardu pour elles, elles bénéficieraient peut-être davantage du mode auditif-visuel que les personnes âgées ayant une audition normale. Les participants vont effectuer une tâche de mémorisation durant laquelle ils vont devoir se rappeler des séquences de chiffres présentées dans l’un ou l’autre des trois modes, soit auditif-visuel, auditif seulement ou visuel seulement. Au cours de la tâche, leur activité cérébrale va être enregistrée à l’aide d’un électroencéphalographe (EEG), une méthode d’imagerie cérébrale non-invasive.

Chercheurs :

  • Natalie Phillips, Ph. D., Département de psychologie, Université Concordia
  • Jana B. Frtusova, candidate au doctorat, Département de psychologie, Université Concordia

Publications :

Subventions :


IRSC
Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange