2013-09-27

Adaptation d’une intervention d’autogestion de la dépression pour les adultes en basse vision

Au moins 6 % de la population adulte en général est frappée par une dépression majeure, et le double au moins a des symptômes cliniques de dépression. Les taux de dépression sont particulièrement élevés chez les personnes atteintes de maladies chroniques. Les interventions axées sur la prise en charge personnelle – ou interventions d’autogestion des soins – semblent être une alternative ou un complément intéressants au traitement et à la gestion de la dépression. Ces interventions représentent une part importante des programmes de gestion de la maladie chronique. Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre d’un vaste programme de recherche, vise à adapter l’intervention de prise en charge personnelle aux besoins des adultes vivant avec une basse vision. Les participants aux essais vont recevoir une trousse d’autogestion de la dépression comprenant un cahier d’exercices sur les habiletés anti-dépression, un outil de surveillance et de contrôle de l’humeur, une vidéo d’information sur la dépression, et d’autres outils tels qu’un disque compact de relaxation, de l’information sur les troubles alimentaires liés aux émotions et sur le mauvais usage des médicaments ainsi qu’une brochure conçue pour les membres de la famille et les amis. L’objectif de la recherche est de décrire comment les adultes en basse vision et leurs proches perçoivent et comprennent le matériel d’intervention destiné aux personnes ayant des problèmes de vision, et de voir de quelle façon on peut repérer et aborder les adultes en basse vision susceptibles de bénéficier d’une telle intervention.

Chercheurs :

  • Jane McCusker, M.D., Dr PH, Département d'épidémiologie, de bio-statistiques et de santé au travail, Université McGill
  • Ellen Freeman, Ph. D., Département d'ophtalmologie, Université de Montréal
  • Tamara Sussman, Ph. D., École de service social, Université McGill
  • Martin Cole, M.D., Département de psychiatrie, Université McGill
  • Maida Sewitch, Ph. D., Département de médecine, Université McGill
  • Erin Strumpf, Ph. D., Département d'économie et Département d'épidémiologie, de bio-statistiques et de santé au travail, Université McGill
  • Mark Yaffe, M.D. CM MCl.Sc., Médecine familiale, Université McGill

Publications :

Subvention:

Fonds de la recherche du Québec - Santé
Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange